1693 : naufrage sur l'Aulne à Trésiguidy


Doré Gustave, Illustration pour la mythologie du Rhin, 1863.
        Désireux de rentrer chez eux, après les processions religieuses ayant eu lieu dans la journée à Lothey, des centaines de paroissiens empruntent chaque année une embarcation depuis le vieux bourg de Lothey pour rejoindre Trésiguidy (et les installations du moulin facilitant l'embarquement), plutôt que d'emprunter le chemin plus long et abrupt menant au plateau de Pleyben.

        Mais en ce soir du 26 juillet 1693, l’embarcation est déséquilibrée et elle coule dans l'Aulne, et avec elle 61 paroissiens de Pleyben et 16 paroissiens de Saint Ségal et Lopérec soit 80 passagers - environ - dont des familles entières. Il est très rare en cette fin de XVIIème que la population sache nager, si bien que 77 victimes sont à déplorer (selon la légende, un chien, aurait sauvé 3 personnes). Le baron de Trésiguidy aurait assisté impuissant au drame, s'écriant depuis son château en direction du batelier : " Paour kez, paour kez, re a dud la kezet em bag ! " (Pauvre malheureux, pauvre malheureux, mauvais homme, trop de gens vous amenez dans votre bateau). La soixantaine de corps est rapidement inhumée dans une fosse aux pieds du calvaire du Kroaz Ru (croix rouge), la décomposition étant rapide avec la chaleur. Trop proche de la grande tour et gênant la circulation des piétons, le calvaire de Pleyben a été déplacé à l’endroit actuel vers 1740.

Pour en savoir plus : Cornec M., Un Titanic dans les eaux de l'Aulne, Pleyben, 2004 (ici).

Identité des corps retrouvés. La moyenne d'âge est particulièrement basse et des fratries sont décimées.



0